Il est certain que la visite au domicile est un moment particulier de l’exercice du médecin généraliste de ville. Elle est soit prévue depuis plusieurs jours soit réalisée le jour même pour répondre à un problème urgent. Il n’est pas forcément facile d’en dépeindre tous les aspects. Il reste que le principal est qu’elle est pour le médecin généraliste un des temps où il lui est non seulement possible d’examiner un patient malade et de lui apporter un traitement adapté à son état, mais c’est aussi un moment riche d’enseignements multiples. Elle donne la faculté au praticien de voir dans quel contexte social peut vivre un patient, son niveau de ressources, sa solitude.

Il est également aisé de se rendre compte du bon aménagement, ou non, d’un domicile en fonction du niveau de mobilité de la personne, et de proposer alors des solutions pour faciliter les aller et venus dans la maison ou l’appartement sans risques de chutes. On voit aussi si le gaz ou l’électricité sont installés pour la cuisine et si des risques d’intoxication au monoxyde de carbone sont possibles en raison d’un chauffage plus ou moins défectueux. Il est également bon d’apprécier la manière dont les enfants sont logés. Leur éducation et leur place dans la maison est appréciée parfois quand il est donné la faculté de les voir évoluer dans les lieux où l’on est accueilli.

Accueilli est le mot qui convient le plus à ce qu’est une visite au domicile d’un patient. Il faut donc être très vigilant à respecter le plus possible l’intimité des personnes. Toute constatation doit se faire discrètement. Une remarque que l’on peut être amené à faire sur un aménagement d’un logement sera réalisée avec beaucoup de prudence et de précisions dans le souci d’apporter une aide à la personne sans vouloir la blesser ou la déranger. Il convient de lui expliquer le motif d’un conseil que l’on peut être amené à porter sur son cadre quotidien.

Il sera intéressant aussi de s’informer de la pharmacie familiale et de son contenu. On peut ainsi voir si des médicaments périmés ou contre indiqués avec les traitements habituellement prescrits n’y sont pas encore présents et disponibles en auto-médication. La mise en œuvre de soins infirmiers à domicile est facilitée par cette connaissance du médecin de famille du milieu dans lequel évolue quotidiennement le patient qu’il est amené à suivre.

Il reste que lorsque la visite au domicile est conduite dans le cadre d’une urgence et que le patient n’est pas du tout connu du médecin la donne change un peu. Certes, il faudra toujours suivre des règles usuelles rattachées à la visite à domicile, de réserve mêlées d’observations des lieux si besoin.Mais, dans la mesure où il est peu probable que l’on soit amené à revenir au même endroit souvent dans un tel contexte, c’est plutôt sur le patient et sa symptomatologie que l’énergie de l’action doit encore plus portée son effort, tout en sachant que c’est aussi ce qui est pratiqué dans le cadre habituel d’une visite à domicile permettant un suivi régulier. La visite ponctuelle à domicile requière une grande attention afin de prodiguer les meilleurs soins de la façon la plus sur et la plus immédiate à un patient que l’on ne connait pas du tout et que l’on voit pour la première fois. L’absence d’antécédents médicaux et chirurgicaux, le contexte souvent anxiogène qui l’entoure peut perturber la faculté du médecin à prescrire d’emblée le bon traitement. C’est donc un exercice périlleux qui demande un fort professionnalisme et une solide expérience.