La pratique des sports de plein air s’est largement répandue en France au cours des dernières années. Ces activités nécessitent un matériel adapté mais aussi requièrent une bonne condition physique pour pouvoir en profiter pleinement. 

Les loisirs de plein air sont pratiqués avec ferveur par de nombreux sportifs femmes et hommes dont le degré d’entrainement est variable. Parmi ces loisirs, on recense des activités bien connues et dont les traditions sont ancrées depuis des longtemps. Il s’agit de la pêche, de la chasse, de la randonnée, de la marche. Les sports comme le vélo, le golf, le canoë kayak, le ski nautique, la planche à voile, se pratiquent également à l’extérieur. Ils permettent de découvrir la nature, d’en apprécier les beautés et de pouvoir s’y plonger avec plus ou moins de proximité.

Certains sports comme le triathlon, le trail, sont désormais à la mode. Ils permettent de découvrir de magnifiques paysages tout en accomplissant des performances sportives, parfois de grande intensité. Souvent considérés comme des activités physiques de peu de difficultés car n’étant pas forcément associé à des challenges de forte intensité entre les participants, les sports de plein air requièrent une bonne condition physique. En effet, la plupart sollicitent l’ensemble des articulations tout en puisant dans les ressources cardio-vasculaires. De plus, le fait qu’ils soient effectués en plein air induit une tendance à une prolongation des efforts durant de nombreuses heures.

accNoTexte686x400a889638_w423h270c1

Cette nécessité de l’endurance rattachée à des activités physiques de plein air impose avant qu’elles soient pratiquées, une visite médicale qui appréciera aussi bien la souplesse articulaire que le tonus musculaire et les capacités cardiologiques du patient. Une fois ces évaluations accomplies, le statut vaccinal sera vérifié (en s’assurant bien que la vaccination contre le tétanos est à jour) et les antécédents médicaux et chirurgicaux vérifiés pour éliminer toute contre indication. Parfois pratiqués en équipe, ces sports de plein air, nécessitent toujours de la tempérance.

Il s’agit toujours de garder au sport son aspect ludique et sa dimension de détente. La mise en place systématique d’un esprit de compétition peut renforcer le stress. En effet, bien souvent avant un accident survenant au cours d’une escapade ou d’une compétition sportive, la personne qui en est victime a déjà accumulé une tension certaine tout au long de son parcours professionnel ou personnel durant la semaine qui précède. Il est donc bon d’être prudent avant de vouloir se livrer à des exploits hors du commun surtout lorsqu’une forte fatigue a été en réalité accumulée antérieurement.