le blog du docteur Nicolas Bouvier

16 novembre 2018

Mon intervention au journal de FR3 Champagne Ardenne

 

 

Posté par docteurbouvier à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


04 novembre 2018

L’arrêt de travail et le médecin généraliste

Dans un récent rapport le MEDEF précise plusieurs points.  Il explique que les les arrêts de travail ont augmenté de 19 % entre 2010 et 2017. Soit 1,1 milliard d’euros supplémentaires sur cette période. Mais, dans le même temps, les recettes des cotisations employeurs et salariés ont progressé de 31 % ; en pourcentage des cotisations perçues le coût des arrêts de travail a donc baissé. En effet, le nombre de de personnes au travail a augmenté ce qui explique largement la progression des arrêts de travail sur cette durée. En effet, plus il y a de personnes en emploi, plus il y a d’arrêts de travail. En outre le vieillissement de la population au travail, en relation avec au recul de l’âge de départ à la retraite favorise la survenue chez une population de collaborateurs plus âgés de pathologies entraînant des arrêts maladie plus fréquents et plus longs.

On observe en outre que les les arrêts de courte durée représentent seulement 4 % des dépenses d’indemnités journalières, soit environ 280 millions d’euros. Les les arrêts de longue durée (plus de 6 mois) représentent 44 %.

Si les médecins généralistes ou spécialistes prescrivent des arrêts de travail, il faut bien se dire que ce n’est pas pour faire plaisir aux patients. Le mythe du médecin complaisant se construisant une clientèle à force d’arrêt de travail est une vue de l’esprit destinée à discréditer une profession chaque jour plus salie par une administration qui veut sa disparition, afin de consacrer les dépenses à d’autres efforts pour que certains gouvernants soient réélus sans peines.

Le médecin généraliste pèse le pour et le contre lorsqu’il prescrit un arrêt de travail. Le patient ne souhaite pas cet arrêt, mais s’y voit contraint en raison de l’état de santé où il se trouve. Cet état de santé incompatible avec l’exercice de sa profession peut être entrainé par une maladie aiguë, un état chronique, ou bien, de plus en plus souvent, par un stress intense.

Ce dernier cas de figure s’observe au décours de situations conflictuelles, manifestement anciennes, qui n’ont pas été résolues. La pression morale accumulée débouche sur des conséquences physiques et un épuisement de la personne que le médecin trouve en face de soi lors de la consultation. 

Le médecin généraliste dispose du médecin du travail pour se faire aider dans sa tâche. Toutefois cette profession est de moins en moins soutenue par les instances gouvernementales. Témoins des dysfonctionnements et manquements des entreprises, autant que de la fatigue ou des pathologies liées aux professions, il semble que les médecins du travail dérangent.

Ce fait est d’autant plus regrettable que la mise en œuvre conjointe des actions de tous les praticiens de santé avec les entrepreneurs peut déboucher sur une dynamique particulièrement positive pour les entreprises et une amélioration non seulement de l’état de santé des collaborateurs, mais aussi de leur productivité.

Loin de s’opposer inutilement et de se laisser manipuler par des idéologues, les médecins et les chefs d’entreprise doivent chercher ensemble quelles sont les solutions pour éviter la recrudescence des arrêts de travail.

Cela passe par de la prévention des TMS, l’accompagnement et la reconversion professionnelle en cas de pathologies lourdes, l’encouragement au dépistage des cancers très tôt chez tous les salariés, la lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme et les conduites à risque au sein de l’entreprise, la prévention du stress professionnel.

Les dynamiques communes sont souvent sources de multiples bienfaits. Souvenons nous en.

 

 

Posté par docteurbouvier à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 septembre 2018

Non au secret des affaires en santé publique

Afin que le secret des affaires ne soit pas employé et opposé aux malades et aux professionnels de santé chargés de les soigner, il est absolument indispensable de s'opposer à la mise en oeuvre de la loi du secret des affaires en matière de santé publique. 

La mise en danger des droits fondamentaux par l'usage de loi aussi peu adaptée aux besoins des populations doit être dénoncée. 

Merci de signer cette pétition ! 

 

Contre le "secret des affaires" en matière de santé publique

Dans le cadre de " l'affaire du Lévothyrox ", un avocat de patients-victimes a demandé à l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) de lui communiquer le dossier d'AMM (" Autorisation de mise sur le marché ") de la " nouvelle formule " de ce médicament.

https://www.mesopinions.com



Posté par docteurbouvier à 06:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,