le blog du docteur Nicolas Bouvier

01 janvier 2018

Meilleurs voeux de bonne année 2018 !

Mes chères lectrices, mes chers lecteurs,

Avec plus de 60 mille visiteurs et plus de 83 mille pages vues, je ne peux que vous exprimer ma reconnaissance envers votre fidélité et l’attention que vous témoignez pour ce blog dont les ambitions sont modestes et dont le désir de partager des informations sur la santé est absolument authentique.

Celle-ci évolue. De plus en plus de contraintes économiques sont venues se greffer au détriment des considérations de bon sens et d’honnêteté autant intellectuelle que morale. L’affaire récente du levothyrox est là pour nous le rappeler. Il semble qu’une course au profit d’un coté et aux économies de santé en raison de déficits économiques en rapport avec des politiques mal conduites, entraîne les patients et les soignants dans des impasses très dommageables.

La notion même de progrès de santé reste bien floue. On apprend que certains anticancéreux apportent des bénéfices bien relatifs sur le plan thérapeutique quand ils sont étudiés avec rigueur sur le plan de la pharmaco épidémiologie. Tout cela éloigne malheureusement les patients de la médecine. Une perte de confiance s’est installée. Elle incite beaucoup de personnes en difficulté à se tourner vers des médecines dite ‘’ alternative ‘’ qui ne donnent pas non plus grand succès. La recherche est affaiblie car les vraies réussites en ce domaine demandent à la fois des moyens mais aussi une adhésion du public pour soutenir les efforts des scientifiques. Les laboratoires pharmaceutiques peuvent souffrir d’un profond discrédit s’ils ne mettent pas la morale au cœur de leurs actions.

L’année qui s’annonce est donc une année cruciale pour la santé des françaises et des français. Encore une fois, notre pays qui traverse une crise sanitaire majeure, bien que le gouvernement fasse tout pour en dissimuler autant l’importance numérique que la portée stratégique, est à l’avant-garde des combats fondamentaux pour la qualité des soins et la faculté des malades à disposer d’un système de santé performant.

Je souhaite donc à tous les patients et à tous les professionnels de santé, femmes et hommes qui travaillent quotidiennement pour aider les autres, une bonne année 2018 !

Dr Nicolas Bouvier

Posté par docteurbouvier à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


10 décembre 2017

Le psoriasis sous sa forme non cutané. A propos du psoriasis.

Près du tiers des patients présentant un psoriasis touchant la peau, souffrent aussi d’une atteinte articulaire, qui est une autre expression de la maladie.

Le plus souvent les manifestations articulaires du psoriasis apparaissent après les troubles cutanés, plusieurs années après. Elles se manifestent sous la forme de douleurs inflammatoires. Gonflement, douleurs, raideurs, apparaissent au niveau d’une articulation et de façon asymétrique avant de gagner les autres articulations. Les articulations interphalangiennes distales sont souvent touchées de même que la zone périarticulaire à l’insertion des ligaments. On observe aussi parfois une atteinte axiale au niveau de l’articulation sacro iliaque. Des fessalgies et des douleurs rachidiennes se manifestent. Il en est de même pour des atteintes présentes au niveau des insertions tendineuses à type d’enthésite. Le tendon d’Achille et le fascia plantaire sont parfois concernés. On trouve des lésions des doigts et des orteilles qui apparaissent gonflés, en saucisses. VS et CRP ne sont pas spécifiques car accrus en cas d’inflammation. Le dosage du facteur rhumatoide et des facteurs CCP éliminent une affection différente du psoriasis. Le HLA B 27 n’est pas positif.

L’échographie articulaire objective les synovites et les enthésites. A la radiographie, les érosions articulaires classiquement associées au psoriasis articulaire sont parfois observables au fur et à mesure que la pathologie évolue.

En raison d’une forte rapidité des destructions articulaires il est indispensable de traiter rapidement le patient. Les arthrites déformantes et les atteintes de la colonne vertébrale sont fréquentes si une thérapeutique n’est pas mise en œuvre. Une uvéite est constatable, de même que une maladie inflammatoire de l’intestin ou un syndrome dépressif.

Le traitement de fond peut reposer au départ par des AINS. Les inflitrations par corticoides sont utiles également en cas de douleurs et en appoint. Un anti TNF a est recommandé aussi.

Il est nécessaire de prendre en considération aussi l’existence d’une comorbidité à savoir un syndrome métabolique, une obésité, un diabète, une hypertension ou une dyslipémie. Le mécanisme physiopathologique associé repose sur le phénomène inflammatoire lié au psoriasis. 

Posté par docteurbouvier à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2017

Les français ont été offerts ....

 

VIDÉO - Levothyrox : "Les Français ont été offerts comme cobayes", le coup de gueule d'Anny Duperey contre Merck

SANTÉ : C'EST DIT - L'actrice, atteinte depuis douze ans de troubles de la thyroïde, était invitée sur le plateau de LCI ce lundi. Elle a notamment réagi aux récentes déclarations de Thierry Hulot, président du laboratoire Merck qui développe le Levothyrox. Il a notamment accusé "les associations de patients" d'"essayer de faire du buzz médiatique".

https://www.lci.fr

 

Posté par docteurbouvier à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,